La rédac’ du Mag a rencontré la pétillante sophrologue Christine Kinkouaboudi pour parler des émotions chez l’enfant. Christine nous éclaire donc sur ce sujet sensible !

Qu’est ce qu’une émotion ?

Il s’agit d’une alarme avertissant les frustrations, l’insécurité et l’angoisse. C’est aussi une réaction affective, involontaire. C’est une énergie qui monte à l’intérieur de nous à son maximum, puis baisse. En résumé, l’émotion est une phase de charge, de tension et de décharge.

Lorsqu’une émotion est exprimée, elle suit le processus suivant :

EXTERIORISATION – ENTENTE – APAISEMENT

Qu’est ce qui déclenche les émotions ?

Les facteurs déclencheurs sont multiples, voici quelques exemples :

  • La fatigue
  • Un message contrariant
  • La difficulté à satisfaire ses parents
  • La non satisfaction de besoins fondamentaux (sécurité, stimulation, affection, estime, autonomie, …)

Quelles sont les principales émotions chez l’enfant ?

  • La joie : l’enfant crie, rit, il est agité. C’est un moment de partage et d’affection.
  • La tristesse : cette émotion est marquée par des pleurs et on peut constater un ralentissement physiologique. Il s’agit d’une phase d’intériorisation et de ressourcement.
  • La colère : elle peut se manifester par des actes de privation, d’incompréhension. L’enfant peut également faire preuve d’affirmation de soi. Il se cogne, se fâche et parfois même, il peut se faire mal.
  • La peur : il s’agit là d’un signal d’alerte ! La peur de la séparation, la peur de se perdre … votre enfant s’accroche à vous, se bloque, angoisse.

Comment accompagner l’enfant à vivre ses émotions ?

Selon la situation, il n’est pas toujours évident de savoir comment réagir. Voici quelques conseils :

  • Accueillir l’émotion, permettre l’extériorisation
  • Laisser exprimer l’émotion (entendre et écouter, observer les manifestations)
  • Libérer l’émotion jusqu’au bout (apaiser et rassurer)
  • Répondre aux besoins de l’enfant
  • Déculpabiliser
  • Etre soi

N’oubliez pas que l’émotion peut être un signal pour nous avertir que l’enfant a besoin d’aide.

Christine Kinkouaboudi nous donne également quelques astuces pour mieux accompagner nos enfants :

  • Etre bienveillant et positif
  • Proposer un objet d’apaisement (doudou, sucette, jouet, …)
  • Mettre en place des rituels
  • Eviter les paroles blessantes, les cris, l’isolement

D’autre part, il est important pour tous les parents de s’accorder du temps pour soi. Si vous êtes apaisé(e), votre enfant le sentira.

Les conseils de Christine Kinkouaboudi en vidéo

Date de publication : 22 mars 2021