Faire dormir son nourrisson dans le lit parental était fréquent en France jusqu’au 19ème siècle et demeure une tradition dans certains pays (Chine 90%, Japon 65% et Suède 50%). Aujourd’hui, ce que l’on appelle le co-sleeping ou cododo est une tendance qui s’affirme, mais qui est aussi sujette à controverse. Berceau Magique décrypte pour vous cette nouvelle mode qui séduit de nombreux jeunes parents.

Qu’est-ce que la tendance cododo ?

Le cododo est le fait de partager la même chambre que bébé, en le laissant dormir dans son propre lit ou en l’accueillant dans le lit conjugal, pour plus de proximité et faciliter l’allaitement.

Faut-il dormir avec bébé ?

Au premier abord, le co-sleeping semble permettre le tissage d’un lien affectif entre parents et enfants. Par ailleurs, il rassure les parents qui peuvent en un mouvement vérifier l’état de bébé.

Toutefois, le cododo présente aussi des inconvénients. En effet, la Société française de pédiatrie (SFP) a mis en lumière des risques de mort subite, d’écrasement, et d’altération de la respiration. En cause, couette, oreillers ou matelas inadaptés au couchage du nourrisson et une température ambiante trop élevée. Une vigilance particulière s’impose donc aux parents souhaitant pratiquer le cododo.

La pratique du cododo

Pour ce faire, nous vous recommandons un lit ou un berceau dit « side-car » répondant aux normes européennes. Ce modèle permet à votre bébé d’être en sécurité auprès de vous le temps qu’il apprenne à faire ses nuits. Il dispose de son espace sécurisé afin que chaque membre de la famille profite sereinement de son sommeil. Concernant le lit side-car, il a aussi l’avantage d’être évolutif et peut se transformer en un rien de temps en lit à barreaux traditionnel. C’est donc naturellement, un investissement à considérer par les futurs parents.

Quand stopper le cododo ?

Les spécialistes s’accordent sur le fait qu’au-delà de six mois, le cododo peut altérer l’intimité conjugale et nuire à l’autonomie de l’enfant. Habituez-le donc à dormir progressivement dans sa chambre à mesure qu’il grandit.

Crédit photo : Elodie Details

Notre sélection