Saviez-vous qu’un animal domestique pouvait apporter de nombreux enseignements à votre enfant ? Il peut même parfois jouer un vrai rôle de thérapeute.  Chaque enfant est unique : sa relation, son intérêt pour l’animal lui est propre et évolue avec le temps. 

Stéphanie, vétérinaire et naturopathe partage avec vous ses connaissances et son expérience. Elle vous explique les bienfaits des animaux sur les enfants et vous conseille sur le choix de votre future petite boule de poils.

une petite fille et un petit garçon en train de faire un câlin à un petit chien

Une relation qui évolue au cours du temps

De bébé au jeune enfant

Durant les premières années de bébé, l’animal permet à l’enfant de se développer, de s’éveiller par l’observation, le toucher, le jeu. Un langage non verbal s’établit entre les deux et un lien invisible se crée. L’enfant découvre la douceur du poil, la chaleur du corps et observe faits et gestes de son compagnon. Il va, au travers de cette observation, adapter son comportement envers son compagnon en fonction des réactions de celui-ci. Cela va lui permettre de, petit à petit, s’ouvrir vers l’extérieur et les autres. 

L’apprentissage de la parole et l’autonomie grandissant de bébé, la relation évolue : l’animal devient un réel compagnon de vie, rassurant, réconfortant.  Votre enfant pleure ? Il ira vers lui pour le réconforter. Votre enfant rigole ? Il partagera sa joie. 

Du jeune enfant à l’adolescence

En grandissant, votre enfant va pouvoir le nourrir, le brosser, le sortir… cela lui donne le sens de la responsabilité et le pousse à aller à la rencontre des autres. Il va aussi apprendre à s’imposer : ne pas céder à tout ce que son compagnon lui demande. Médor veut partager son assiette ? Il va dire non… ou pas 😉

L’animal, une aide à la communication

Les animaux ont toujours été très présents dans les foyers. Votre enfant, en observant son compagnon, va très vite deviner ses intentions, ses besoins et envies et de là mettre en place les fondations pour une meilleure communication avec les autres en grandissant. L’animal peut aussi parfois servir de médiateur entre l’enfant et ses parents, dans des situations parfois compliquées. Un enfant se confie souvent à son compagnon. 

Les écoles ont souvent aquariums, cochons d’inde, lapins pour le rôle éducatif. Les enfants vont observer le comportement, la différence de régimes entre espèces. lls vont  devoir faire face aussi aux naissances, aux maladies, aux décès… choses auxquelles ils vont être confrontés à l’âge adulte.

L’animal, une aide thérapeutique

Ronronothérapie, équithérapie, doga (yoga pour et avec son chien)… ça vous parle ?

L’animal rassure et amoindri le stress par sa présence rassurante. Des études prouvent que le simple fait de caresser un chat fait baisser la pression artérielle. C’est vrai chez l’adulte, tout comme chez l’enfant. Voir même plus chez l’enfant. Vous avez déjà pu le noter aussi. Lorsque votre enfant est triste, parce qu’il vient d’être puni par exemple, il va se réfugier auprès de son compagnon pour le caresser, lui parler et doucement faire sécher ses larmes. 

Un enfant hyperactif, incapable de fixer son attention, devient moins turbulent au contact d’un animal. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il va fixer toute son attention sur lui.  Et un enfant fait plus confiance à un animal qu’à un adulte. Les enfants hyperactifs ont besoin d’être rassurés. L’équithérapie est très intéressante dans ce cadre. 

L’animal permet à l’enfant, de par l’absence de jugement, de développer son sens de l’empathie.  Les animaux sont aussi d’une grande aide, notamment pour les enfants autistes, en retrait ou les enfants en réinsertion pour leur faire reprendre confiance.

enfants aves différents animaux de compagnie : lapin, cochon d'inde, chien

Avant d’adopter, réfléchir. 

Un animal n’est pas un objet. Une adoption n’est pas un acte anodin, c’est une responsabilité supplémentaire que l’on choisit. Vous aurez, autant que votre enfant, beaucoup de plaisir à avoir un animal mais vous passerez aussi par des moments difficiles (éducation, maladie…). 

Cependant, si vous partez souvent, avant d’adopter, faites le point sur les différentes solutions que vous avez pour le faire garder ou l’emmener. 

Prêt à franchir le pas ? Mais quel animal choisir ? 

  • Un chien ? ami, compagnon de jeu, allié idéal pour l’ouverture vers l’autre de votre enfant et pour le sens de la responsabilité. A prendre en compte, un chien est très dépendant de son maître et demande des sorties. Pour les races, golden retriever, labradors et boxers sont très doux avec les enfants, tout comme le terre neuve. Si vous manquez d’espace, un modèle intermédiaire, le colley, très maternel ou en petit format le bouledogue anglais /français, ou cavalier King Charles. 

  • Un chat ? plus indépendant que le chien, il requiert moins d’attention. Relation différente d’avec le chien car le chat a son petit caractère. Il montrera les limites à ne pas dépasser à votre enfant et saura se faire très câlin. Niveau race, le Sacré de Birmanie est parfait, sauf pour les enfants hyperactifs car il aime le calme ; il y a aussi le Ragdoll, qui aime jouer et se promener en laisse, ou encore l’Himalayen, si vous vivez en appartement car il s’y adapte très bien. De nombreuses autres races existent et un chat européen peut aussi devenir le compagnon idéal pour votre enfant.  

  • Un NAC ? (Nouveaux animaux de compagnie) Si vous optez pour ce type de compagnon, ce n’est pas avant que votre enfant ait 8 ans car ils sont plus petits et plus fragiles. A noter, ils vivent moins longtemps qu’un chien ou un chat. Et certains, comme le hamster, vivent la nuit. Les deux espèces les plus adaptées sont le cochon d’Inde et le lapin. Ces deux espèces cherchent la compagnie. Et pour l’anecdote, le cochon d’inde adore les caresses et émet comme un petit sifflement de satisfaction lorsqu’il est câliné ou simplement pour dire bonjour. 

Si vous avez envie de faire une belle action, n’hésitez pas à adopter en refuge. C’est d’autant plus facile aujourd’hui que les refuges mettent en avant sur leur site tous les animaux à adopter. Vous y trouverez sûrement un compagnon de cœur. 

Bon choix, bonne route, et si vous avez besoin de conseils, n’hésitez pas à me contacter sur mon compte Instagram @naturo_patte  et à faire un tour sur mon son site internet !

Date de publication : 3 mai 2021