En France, la vaccination est organisée selon un calendrier spécifique afin de protéger au mieux les enfants. Elle débute environ 2 mois après la naissance. Si certains vaccins sont obligatoires, d’autres sont seulement recommandés. Pour les jeunes parents, difficile de s’y retrouver ! D’autre part, craintifs quant à la douleur ressentie par leurs bouts de chou, il leur arrive de remettre en question le bien-fondé de la vaccination. Berceau magique fait aujourd’hui le point sur les vaccins de bébé.La vaccination de bébé

Le calendrier des vaccins obligatoires de bébé

En France, on considère que la vaccination permet de sauver chaque année plusieurs millions de nourrissons. En effet, étant l’un des moyens les plus efficaces de prévention des maladies infectieuses et virales, retrouvez le calendrier des premiers vaccins de bébé ci-dessous :

ÂgeNaissance2 mois4 mois11 mois12 mois16-18 mois6 ans
BCG
Diophétrie – Tétanos – Poliomyélite
Coqueluche
Haemophilus  Influenzae de type B
Hépatite B
Pneumocoque
Méningocoque C
Rougeole – Oreillon – Rubéole

A présent que vous connaissez les dates-clés liées à la vaccination, ne perdez pas de temps et prenez rendez-vous le plus rapidement possible !

La vaccination de bébé

Avant de réaliser un vaccin, le pédiatre prendra soin d’examiner votre bébé. En cas de rhume passager ou encore de fièvre, la vaccination sera reportée. Si votre enfant ne montre aucun signe de souffrance, l’examen se poursuivra. Par la suite, votre bout de chou sera assis sur vos genoux et il recevra sa ou ses piqûre(s). En effet, il est courant que votre bébé reçoive plusieurs injections au cours d’une même visite. Ceci permet, entre autres, de diminuer le nombre de visites chez le pédiatre. En ce qui concerne le vaccin en lui-même, il s’agit d’un geste routinier et méthodique, largement maîtrisé par les médecins : tout est donc mis en oeuvre pour que votre tout-petit soit le moins gêné par ce geste médical !

Le risque d’allergie suite à un vaccin

Bien souvent, les parents s’inquiètent quant à une possible allergie suivant une vaccination. Pour les rassurer, les pédiatres s’assurent de patienter quelques minutes avant de laisser partir leurs jeunes patients. Si après une dizaine de minutes aucun signe d’allergie n’a été perçu, parents et enfant peuvent regagner paisiblement leur domicile.

Toutefois, d’autres effets secondaires courants mais légers peuvent faire leur apparition : fièvre, gonflement et/ou douleur au niveau du point d’injection, nausées ou vomissements, troubles digestifs, ou encore fatigue. Il s’agit-là de symptômes très fréquents qui ne nécessitent pas que vous vous alarmiez. Pour soulager votre enfant, suivez les indications données par votre médecin, qui vous aura sûrement conseillé de donner du paracétamol à votre bout de chou afin de le soulager. Pensez aussi à solliciter l’aide de votre pharmacien !

Crédit photo : Pixabay

Date de publication : 13 juin 2016