L’écharpe de portage bébé est de plus en plus utilisée par les jeunes parents, car elle est à la fois pratique et avantageuse pour bébé. Quels sont ses bienfaits pour bébé ? Comment apprendre le nouage ? Quel modèle privilégier quand on débute ? La rédac’ de Berceau magique vous éclaire.

Echarpe de portage bébé

Les bienfaits de l’écharpe de portage

Pour celles qui hésitent à s’en procurer, voici un petit tour d’horizon des véritables bienfaits de l’écharpe de portage : 

  • Moins encombrante qu’une poussette, l’écharpe de portage permet au porteur d’avoir les mains libres lors des sorties en ville ou en promenade. Rien ne vous empêche aussi d’utiliser le portage à la maison, pratique pour continuer vos activités ou vous occuper d’autres enfants
  • Au-delà du côté pratique, pratiquer le portage bébé permet surtout d’avoir un contact fort avec son bébé. Il est prouvé que les bébés portés en écharpe de portage pleurent moins et sont plus calmes. En effet, lorsque bébé est contre sa maman, il est bercé par les battements du cœur qui lui rappellent la vie intra-utérine. Par ailleurs, sa voix et son odeur vont aussi l’apaiser. Bébé bénéficie aussi d’un système de thermorégulation lorsqu’il est placé contre le corps de ses parents, que ce soit l’hiver ou l’été.
  • Pour les mamans qui allaitent leurs enfants, l’écharpe de portage peut faciliter ce moment, en positionnant bébé de façon semi-allongé, vous bénéficiez de l’intimité nécessaire avec votre enfant.

Certaines mamans trouveront ce système complexe à cause du nouage, pas toujours évident à reproduire. La plupart des marques fournissent un petit guide pour vous aider à réaliser le nœud de l’écharpe.

Si vous avez du mal, pas de panique, vous pouvez également participer à des ateliers de portage afin d’apprendre avec l’aide d’une monitrice. Celle-ci saura vous montrer les différents nœuds et les astuces à connaître pour porter bébé en toute sécurité.

Pour celles qui n’ont pas envie de s’embêter à nouer leur écharpe, la célèbre marque Je Porte Mon Bébé propose des écharpes de portage sans nœud, simple et rapide à enfiler. Une nouvelle collection Basic vient de voir le jour composée d’écharpes plus légères et moins larges avec nœud à réaliser à l’avance. Cette jolie marque propose des écharpes aux couleurs gaies et ensoleillées, idéales pour les prochains mois d’été.

4 questions à …

Nous avons interviewé Claire de Bébé blotti, qui propose des ateliers de portage à domicile à Paris, à réserver sur Les Exauceurs.

Interview professionnel Les Exauceurs

Quel modèle d’écharpe conseillez-vous à de jeunes parents débutant ?

A mon avis, les écharpes les plus simples à prendre en main et les plus polyvalentes sont sans l’ombre d’une hésitation les écharpes tissées 100% coton, montées en sling ou pas. Elles sont en effet adaptées dès la naissance et jusqu’à ce que bébé n’ait plus besoin d’être porté. Elles permettent aussi de varier les nœuds et la position de bébé (sur le ventre, la hanche, le dos…). Je pense notamment aux modèles BBslen de Babylonia, qui constituent un bon investissement. En fonction du tissage, l’écharpe neuve peut manquer de souplesse : n’hésitez pas dormir dessus quelques nuits ! De cette manière, le tissu deviendra rapidement souple et facile à manier! En pratique, à la fin d’un atelier, les parents me font souvent part de leur surprise liée à la plus grande facilité d’utilisation des écharpes tissées par rapport aux écharpes tricotées (dites extensibles).

Que répondre aux parents ayant peur que le nouage se défasse et que leur enfant tombe avec une écharpe de portage ?

Les cas de chutes de bébé sont heureusement rarissimes. En effet, si le nœud est correctement fait, il n’existe aucun risque de chute : bébé est parfaitement maintenu, et le nouage d’écharpe se termine toujours par un double nœud, incapable de se défaire seul. Il est aussi possible de préférer porter avec un sling qui permet un portage sans noeud : le tissu est alors maintenu entre deux anneaux, et le poids de bébé empêche tout desserrage intempestif. En réalité, le risque de chute n’existe que lorsqu’une écharpe est mal utilisée : tissu mal ajusté sur bébé, nœud pas adapté. En pratique, je remarque que les parents sentent quand leur nœud est défaillant et que, dans ce cas, ils maintiennent une ou deux mains sur le dos de bébé, évitant ainsi toute chute. L’idéal, pour porter sereinement et efficacement, est de suivre un atelier de portage.

Comment jugez-vous les modèles d’écharpes qui ne nécessitent néanmoins aucun noeud ?

Je déconseille personnellement les bandeaux de portage en tissu extensible .Tout d’abord, ce système est totalement inadapté à un nouveau-né : le tissu n’offre pas le soutien indispensable au portage d’un nourrisson car il est élastique et non ajustable. En conséquence, bébé se noie dans le tissu, ce qui créé un risque d’étouffement. Quand bébé grandit, les doubles bandeaux extensibles peuvent offrir une solution de portage acceptable, à condition de bien les utiliser : une volte interne doit être faite sur chaque épaule et le tissu de chaque bandeau doit bien remonter, jusqu’à recouvrir les deux épaules de bébé. Hélas, une fois que bébé dépasse les 7/8 kilos, l’élasticité du tissu engendre une perte rapide de confort pour le porteur. Ainsi, il s’agit d’un produit que je trouve assez cher par rapport à son utilisation finalement assez réduite…

D’après vous quel est l’intérêt d’un cours de portage pour apprendre à nouer une écharpe, plutôt qu’un tuto sur Internet ?

Les tutoriels vidéos peuvent constituer un bon complément à un cours de portage. J’en envoie d’ailleurs toujours aux parents ayant suivi un atelier Bébé blotti. Toutefois, ils sont à mon sens insuffisants pour apprendre à nouer correctement une écharpe. En effet, si certaines vidéos sont assez précises et bien faites, il en existe de nombreuses inadaptées, voire présentant des pratiques dangereuses. Comment faire le tri en étant novice? De même, certains nœuds sont compatibles avec les écharpes tissées mais pas avec les écharpes extensibles : aucune vidéo ne le précise ! Surtout, l’apprentissage d’un nouage se fait avant tout par le toucher, le ressenti corporel, les sensations physiques de son corps et de celui de bébé. L’objectif d’un nouage n’est pas visuel mais corporel : bébé blotti contre son parent, de manière sécuritaire et confortable. Lors d’un atelier, l’accompagnement, étape par étape, par les gestes et la voix, permet de réellement prendre conscience du nouage et de se l’approprier. Le parent, une fois qu’il a mémorisé les sensations, pourra aisément reproduire le nœud, contrairement au seul visionnage d’une démonstration. En outre, une vidéo où le nœud est parfaitement exécuté ne permet pas à un parent débutant de détecter une éventuelle erreur et de la corriger, contrairement à un atelier de portage. Ainsi, un atelier de portage constitue sans aucun doute le meilleur moyen de se lancer en toute sécurité dans le portage.

Atelier portage bébé

Photos : Je porte mon bébé / Love Radius

Date de publication : 3 octobre 2019