Originaires du pays basque ou tout simplement amoureux de cette jolie région, vous êtes à la recherche d’un prénom pour bébé qui arrive bientôt ? Vous trouvez que les prénoms breton lui correspondrait ? Sachez que les prénoms locaux et régionaux attirent de plus en plus les jeunes parents. Ils permettent à bébé d’avoir un prénom original à la tonalité souvent hispanique et chantante. Pour vous aider dans votre choix, Berceau magique a sélectionné quelques prénoms coups de cœur pour vous !

Vous l’aurez compris, l’engouement pour les prénoms basques vient donc de leur originalité, de leur rareté mais aussi de leur forte identité du Sud-Ouest, aux sonorités du sud. Vous remarquerez que les prénoms en « a » sont souvent utilisés, comme pour Oihana, Amaia, Idoia ou encore Lorea pour les filles par exemple. Du côté des garçons, Eneko, Andoni ou encore Oihan ont retenus notre attention.

FilleGarçon
MaianaIban
OihanaOihan
AmaiaJon
Nahia ou NaiaEneko
ElaiaXan
ElorriAndoni
AnaJulien
IoiaAntton
LoreaMattin
LeireStanislaos

Zoom sur Eneko et Ana

Eneko :

C’est dans les années 1970 que le prénom Eneko a fait son apparition en France, mais c’est à partir des années 2000 que son nombre d’attribution a le plus augmenté. Restant aujourd’hui rare, Eneko est un prénom original qui en fera craquer plus d’un. Du fait de sa faible attribution avant les années 2000, l’âge moyen des Eneko est d’environ 15 ans. Aujourd’hui principalement basques ou au moins du Sud-Ouest, des petits Eneko commencent à pointer le bout de leur nez en région parisienne par exemple. Enfin, il est dit que l’une de leur force est leur intelligence.

Amaia :

Apparu peu après Eneko, c’est au milieu des années 1970 que le prénom Amaia a vu le jour en France, date depuis laquelle son attribution ne fait qu’évoluer, tout en restant très rare. Tout comme les Eneko, les Amaia ont en moyenne 16/17 ans. Il est dit de ces jeunes femmes au prénom frais et original qu’elles sont intelligentes, sensibles mais aussi communicatives, ce qui en fait des personnes plaisantes.

Source : Hello hossy 

Date de publication : 27 février 2006