Depuis toujours, le rot fait partie de la routine du repas de bébé. Cependant, il génère souvent du stress, ou de l’inquiétude pour les jeunes parents. Bébé doit-il faire un rot ? Peut-on coucher un enfant alors qu’il n’a pas fait son rot ? Voici quelques informations pour vous aider dans votre quotidien avec bébé.

Pourquoi les bébés font-ils des rots ?

L’incontournable livre Laurence Pernoud J’élève mon enfant, nous explique que « le rot est l’évacuation sonore de l’air dégluti et accumulé dans la partie supérieure de l’estomac, durant la tétée. »

C’est un phénomène mécanique. Bébé avale de l’air en se nourrissant, lorsqu’il pleure et même en respirant. C’est d’autant plus vrai s’il a tendance à boire rapidement.

Le rot permet d’évacuer le trop-plein d’air et d’éviter toute source d’inconfort.

Si bébé ne fait pas son rot, c’est grave ?

Ce n’est pas grave ! Rassurez-vous, si bébé ne fait de rot après la tétée c’est qu’il ne souffre pas d’un trop plein d’air.

Par précaution, il est recommandé de ne pas coucher bébé immédiatement après la tétée. En effet, parfois le rot survient immédiatement mais parfois cela peut prendre 10 – 15 min. N’hésitez pas à prendre bébé contre vous au niveau de votre épaule. Si vous marchez, cela produira de de légères vibrations qui aideront bébé à faire son rot.

Si au bout d’un petit moment, bébé n’a pas fait de rot, c’est qu’il n’en a pas besoin.

Allaitement maternel & rot

Les bébés allaités sont moins concernés par le phénomène du rot car en tétant le sein, ils avalent moins d’air que lorsqu’ils boivent au biberon.

Certains pédiatres disent qu’un bébé allaité au sein n’a pas besoin de faire systématiquement un rot. Cela dit, il peut arriver qu’il en ait tout de même besoin, cela dépend de la position qu’il a par rapport au sein et au mamelon.

Date de publication : 7 juin 2021