Témoignage d’Amandine, maman de Naël, Melio et Maden

L’annonce !

Nous nous sommes rendus avec mon mari et notre petit garçon de 3 ans à l’échographie de datation, la première échographie. Quand l’image est apparue sur l’écran, nous n’avons pas vraiment compris. Mon mari a même dit «  Il n’y a pas comme un effet miroir ?! »

L’échographiste nous annonce donc que nous attendons des jumeaux. Et là, le choc ! On ne s’y attendait pas du tout. C’est un peu bête mais on pense tout de suite à l’aspect logistique. Mon mari s’inquiétait de devoir changer la voiture et on venait juste de faire construire en pensant la maison pour 2 enfants.

On n’était vraiment pas prêt pour cette annonce. On n’a pas dormi pendant 3 jours !

Et d’ailleurs, aujourd’hui je me dis que je n’aurais pas dû me rendre à cette échographie avec mon fils. Il a ressenti notre stress et était trop jeune pour bien comprendre les informations.

Un suivi spécifique

Lorsqu’on attend des jumeaux, on est beaucoup plus suivi. J’avais une échographie par mois.

J’ai eu beaucoup de chance parce que ma grossesse s’est très bien passée. Les seuls points négatifs c’est que j’ai vraiment ressenti un poids très important au niveau de mon ventre, ce qui a rendu la grossesse plus difficile que pour mon premier enfant alors que je n’ai pris que 12kg ! J’ai également dû passer beaucoup de temps allongée pour éviter les contractions et permettre le bon développement de mes jumeaux. C’était compliqué pour moi d’être moins disponible pour mon aîné mais pas le choix …

Au cours de l’échographie de la 34ème semaine, l’échographiste a un doute … un bébé ne prend plus de poids. On me dit que je peux rentrer chez moi mais qu’il y aura un contrôle prochainement. Quelques jours plus tard, j’ai des contractions qui ressemblent à des douleurs de règles. A ce moment-là, je décide de me rendre à l’hôpital.

L’accouchement

J’arrive à l’hôpital vers 10h du matin et là, grande surprise, on m’apprend que je suis dilatée à 4 ! Mes bébés allaient arriver ! Mon mari n’a pu me rejoindre qu’en salle de travail 2 heures plus tard à cause des mesures sanitaires suite à la crise sanitaire de la COVID-19.

On m’a posé la péridurale lorsque j’étais dilatée à 5.

Ma principale angoisse était la douleur. Je ne voulais pas trop souffrir au risque d’être épuisée et de ne pas avoir la force de pousser correctement.

On m’a fait patienter le temps que l’équipe complète soit présente pour être dans des conditions optimales pour l’arrivée des jumeaux. J’étais un peu contrariée car j’avais peur que mes bébés ne naissent pas le même jour … Mais finalement, tout est allé très vite.

Melio, le plus gros bébé, est sorti le premier à 23h41.

On m’a fait une échographie pour vérifier la position de Maden et, par chance, il était parfaitement prêt à sortir.

Maden est né à 23h47 !

J’ai donc accouché à 35 semaines.

Melio a été transféré en soins intensifs car il avait du mal à respirer et il avait besoin d’une sonde pour se nourrir.

Maden a été pris en charge en néonatalogie mais la maternité où j’ai accouché dispose d’une unité Kangourou. Nous avons donc pu rester ensemble.

Malgré tout, avoir mes deux bébés dans deux services différents … C’était difficile. Je devais jongler, et m’organiser pour passer du temps avec chacun. Heureusement, à partir du 2ème jour, nous avons pu amener Maden en soins intensifs pour voir son frère. Les jumeaux pouvaient alors passer un peu de temps ensemble dans le même berceau.

Le retour à la maison

Nous sommes rentrés à la maison après 16 jours à l’hôpital. Puis, il y a une période d’hospitalisation à domicile avec une infirmière puéricultrice qui est venue tous les jours.

Au début c’était très stressant pour moi car Melio est rentré à la maison avec sa sonde. J’ai été formée pour pouvoir gérer ça, mais honnêtement je me sentais plus infirmière que maman.

Finalement, Melio a arraché sa sonde dès la fin de la première journée à la maison. J’ai prévenue l’infirmière qui m’a dit qu’il se débrouillait bien et qu’on pouvait essayer de continuer sans la sonde.

Tout s’est bien déroulé.

Nous avons décidé de pratiquer le cododo jusqu’au 6 mois de nos bébés. Un aux côtés de papa et, un aux côtés de maman.

Aujourd’hui, les jumeaux ont un peu plus d’un mois et ils se portent très bien ! Notre aîné est très attentionné, c’est un super grand frère !

Quelques conseils si vous attendez des jumeaux

Je recommande à toutes les futures mamans qui attendent des jumeaux de bien choisir la maternité. C’est beaucoup plus rassurant et pratique quand il y a tout sur place.

Je vous conseille également de tout préparer dès 6 mois de grossesse car, on sait que les jumeaux ont de grandes chances d’arriver prématurément.    

Et surtout, savourez ce bonheur intense qu’est l’arrivée de 2 bébés dans votre vie !

Date de publication : 13 août 2020