Environ 40 % des bébés sont concernés par le syndrome de la tête plate appelé aussi plagiocéphalie. A la naissance, le crâne des bébés est en effet relativement mou et malléable, de ce fait, la tête peut s’aplatir facilement. Cette légère déformation n’est pas grave et est réversible. Il existe des solutions pour prévenir et diminuer ce phénomène. Berceau magique vous apporte quelques conseils, toutefois n’hésitez pas à consulter un spécialiste, car cet article est à titre informatif.

plagiocéphalie

En savoir plus sur la plagiocéphalie

La plagiocéphalie est un mot issu du grec qui signifie « crâne plat », un syndrome qui se reflète par l’asymétrie du visage de bébé. Il y a plusieurs cas et différentes raisons à la plagiocéphalie.

Pour faciliter la sortie de bébé lors de l’accouchement et pour ensuite permettre à son cerveau de se développer correctement, son crâne a la particularité d’être malléable. Dans le ventre même durant la grossesse, une mauvaise posture du bébé peut entraîner un début de tête plate. Mais c’est surtout après sa venue au monde que le phénomène de plagiocéphalie est aujourd’hui remarquable. Il est en effet aujourd’hui recommandé de coucher son bébé sur le dos essentiellement, cela afin d’éviter la mort subite du  nourrisson dont les parents ont tous peur. A force d’être installé dans cette position, le crâne s’aplatit, sachant que le phénomène peut s’accentuer d’un côté ou de l’autre.

Cependant, plusieurs possibilités s’offrent à vous pour remédier à cela.

Quelques conseils pour faire face à la plagiocéphalie

Dès la maternité, soyez vigilante et adoptez quelques habitudes quotidiennes :

  • Couchez bébé sur le dos, mais veillez à changer son côté d’appui à chaque sieste et pendant la nuit. Divisez la durée de sommeil de bébé par 3, pour alterner les positions suivantes : sur le dos, sur le côté gauche, sur le côté droit
  • Si bébé regarde souvent dans une direction, changez de manière régulière la position de son lit pour attirer son regard et ainsi orienter la position de sa tête
  • Utilisez des tapis d’éveil afin de le stimuler, positionnez bébé sur le ventre 2 à 3 minutes matin et soir afin de tonifier les muscles de son cou
  • De manière générale, évitez de laisser bébé durant des heures dans son transat ou cosy
  • Pour le biberon, alternez la position dans laquelle vous tenez bébé
  • Privilégiez l’écharpe de portage, pour le garder près de vous et en sécurité, tout en lui faisant découvrir ce qui l’entoure, stimulation parfaite pour lui. En effet, vous allez continuer vos activités et ainsi éveiller la curiosité de bébé qui suivra du regard vos faits et gestes en tournant la tête de chaque côté. Ses mouvements travailleront les muscles de son cou

Voici quelques conseils si bébé est atteint de la plagiocéphalie :

  • Placez un point de lumière opposé à sa position habituelle (à l’aide d’une veilleuse, en changeant la place de son lit pour que bébé tourne sa tête vers la fenêtre, par exemple).
  • Changez la place de son mobile (une fois à droite, une fois à gauche)
  • Attirez son regard avec des peluches colorées ou son doudou préféré.
  • Alternez les temps de repos dans le transat et les temps de jeu sur le ventre.

Avec le temps, la tête de bébé finira par retrouver sa forme normale, mais si le cas s’avère plus sévère, il est impératif que vous repreniez rendez-vous auprès d’un spécialiste.

Des séances avec un kinésithérapeute ou un ostéopathe

Vous pouvez opter pour des séances chez un professionnel, sous recommandation du pédiatre. Les séances durent environ 30 minutes, il faut en compter plusieurs avant que l’effet ne s’atténue. Le kinésithérapeute ou l’ostéopathe appliquent de légères pressions à certains endroits du crâne, pour qu’il retrouve son pouvoir d’auto-guérison. Plus le problème est pris en charge à temps, plus les résultats seront concluants.

Crédit photo : Elodie details

Date de publication : 12 mai 2014