L’hystérographie est un examen radiographique s’adressant aux femmes, permettant de tester en grande partie l’infertilité. Il permet notamment de trouver l’origine de l’infertilité au sein du couple, qui essaie de concevoir depuis plus d’un an. Berceau magique fait aujourd’hui le point avec vous.l'-hystérographie

Qu’est-ce que l’hystérographie ?

L’hystérographie est une radiographie de l’utérus et des trompes, qui a lieu après les menstruations, mais avant l’ovulation. L’examen consiste à introduire par les voies vaginales un produit de contraste iodé – opaque aux rayons X – au sein de l’appareil génital féminin et à prendre plusieurs photographies radiologiques.

L’hystérographie permet de récolter des informations utiles, en complément de l’échographie qui n’étudie que partiellement la cavité utérine ainsi que les trompes. Grâce aux radios, on peut déterminer s’il existe quelconque gène à la progression des spermatozoïdes et à la descente de l’œuf.

Pourquoi faire une hystérographie ?

Cet examen d’environ 30 minutes est généralement indiqué dans l’exploration des infertilités primaires ou secondaires (tumeur, fibrome ou rétrécissement des voies génitales), principalement grâce à l’évaluation de la perméabilité des trompes.

L’hystérographie est-elle remboursée ?

Le coût de cet examen peut s’élever à plus d’une centaine d’euros et peut être partiellement pris en charge en fonction du secteur de votre praticien :

  1. Secteur 1 : le médecin s’engage à exercer les tarifs officiels fixés par l’assurance-maladie : vous serez totalement remboursée,
  2. Secteur 2 : le médecin pratique des honoraires libres, vous serez partiellement remboursée. Toutefois, le dépassement d’honoraires peut être pris en charge par votre mutuelle.

Comment se déroule l’hystérographie ?

L’examen commencera par une toilette antiseptique de la vulve et du périnée, suivie d’un examen gynécologique classique. L’obstétricien injectera ensuite le produit dans l’orifice du col de l’utérus, à l’aide d’une sonde. C’est au cours de cette injection que les clichés seront réalisés.

Dans le cas d’un bilan d’infertilité par obstruction des trompes, un cathéter sera introduit dans les trompes afin de compléter l’étude.

Quels sont les risques liés à l’hystérographie ?

Comme toutes les interventions, il existe toujours un risque de complication comme :

  • Des douleurs pelviennes : crampes ou désagréments transitoires
  • De faibles saignements dans la journée suivant l’hystérographie.
  • Un malaise passager avec sueurs froides et parfois perte de connaissance
  • Le réveil d’une infection génitale
  • Des manifestations d’allergie au produit iodé.

Crédit photo : Freepik