Article rédigé par Margot Suchier, diététicienne, fondatrice du compte Instagram @marguerite_diet et auteure du livre L’alimentation pendant ma grossesse

La grossesse est une période à part entière dans la vie d’une femme. Pour certaines elle sera synonyme de joie et d’impatience, pour d’autres de calvaire et de maux. Et on a le droit de ressentir l’un ou l’autre (ou les deux!). Quoi qu’il en soit, la vie et le corps changent… Mais les habitudes alimentaires aussi ! Dur dur de savoir quoi ingurgiter pendant les fêtes lorsque l’on est enceinte ! Alors ? Foie gras ou pas foie gras ?

Pourquoi faut il éviter certains aliments en étant enceinte ?

D’une manière générale, les femmes enceintes sont plus fragiles face aux infections. Le corps est tellement occupé à créer un bébé qu’il en oublierait presque de se défendre lui-même contre les agressions extérieures. De plus, pendant la grossesse, 2 parasites peuvent toucher gravement le développement du fœtus : le toxoplasme (responsable de la toxoplasmose) et la listeria (responsable de la listériose). Ces derniers se retrouvent dans la terre et les produits animaux crus (œufs, viandes et poissons).

L’immunité dans tout ça ?

A l’aide d’une prise de sang, on peut déceler si l’on a déjà été infectée par la toxoplasmose par le passé. Une seule exposition suffit pour créer des anticorps pour toute la vie. L’infection hors période de grossesse est silencieuse et asymptomatique dans la plupart des cas, on ne s’en rend
compte seulement lors de cette fameuse prise de sang, prescrite par notre gynécologue au début de l’aventure.
Si l’on est immunisée, bonne nouvelle ! Cela veut donc dire que nous ne pouvons pas la contracter pendant notre grossesse. Mais ATTENTION ! Cela ne veut PAS dire que l’on peut manger de tout, comme avant ! Au contraire ! Désolée les filles, mais la liste des ingrédients à éviter pour la toxoplasmose est sensiblement identique à celle de la listériose. Alors j’insiste sur ce point : la vigilance reste la même, immunisée ou non.

Les aliments concernés ?

Les fruits et les légumes :

Ils sont absolument tous consommables (à volonté !) à une seule condition : ils doivent être minutieusement lavés (et épluchés de préférence) pour retirer toute trace de terre ou de souillure de transport.

Les produits animaux :

Ils doivent être consommés cuits à cœur, après une conservation irréprochable.

  • Les viandes : On évite les carpaccios, les charcuteries et les pâtés/ rillettes (donc, pas de foie gras !), les tartares, les tatakis (ou mi cuits), les morceaux de viandes saignants.
  • Les poissons : On oublie les sushis, les poissons crus fumés (aïe, aïe, aïe le saumon fumé !), les carpaccios, les tartares, les œufs de poissons, les ceviches.
  • Les crustacés : C’est un non général sauf pour ceux qui se consomment cuits (crevettes roses, crabe, moules). A condition d’avoir une confiance aveugle en votre vendeur et de les consommer extra-frais et chauds de préférence.

Mention spéciale pour les huîtres à Noel : C’est toujours non. C’est cru et c’est vivant. Le combo gagnant !

  • Les œufs : Ils peuvent tout à fait être consommés à condition d’être cuits intégralement. On évite donc les œufs sur le plat, les pochés, à la coque, la mayonnaise maison, la mousse au chocolat…
  • Pour le gibier : Oui, les femmes enceintes peuvent en manger, sauf s’il provient de la chasse de dimanche avec tonton Jacky. Pendant la grossesse, on ne prend pas de risques et on s’interdit la viande sauvage. Même si elle est cuite longtemps et que tonton vous jure que c’est de la bonne viande. Alors le gibier, c’est oui mais avec une traçabilité contrôlée.
  • Le lait et le fromage (promis après j’arrête !) : On évite le lait cru et on préfère les pasteurisés. Même pour la mozzarella, le reblochon, le brie et le Mont d’Or, malheureusement !

L’alcool

L’alcool : Tolérance 0. Même pas une 1/2 coupe de champagne le soir de Noel parce que le foie de bébé ne sera pas davantage en mesure de s’en débarrasser ce soir là plutôt qu’un autre.

Les précautions à prendre

Certains risques sanitaires peuvent être largement diminués avec une attention particulière sur :

  • Une hygiène irréprochable (mains/ustensiles de cuisine/ stockages)
  • Une chaine du froid respectée
  • Une traçabilité de la qualité
  • Des temps de conservation de restes <48h
  • Une cuisson à cœur obligatoire.

Attention : la congélation ne détruit pas totalement les micro organismes. Elle stoppe uniquement leur développement sur la durée de congélation. Une fois le produit décongelé, les parasites reprennent leur activité là où elle s’était arrêtée. La congélation est un moyen de conservation, non pas une méthode de stérilisation !

Que faire si j’ai mangé quelque chose de déconseillé sans m’en rendre compte tout de suite ?

Première chose à faire, on se débarrasse de cette vague de culpabilité désagréable. On n’a pas fait exprès. Non, nous ne sommes pas une mauvaise mère parce que le réflexe saumon fumé => bouche est plus rapide que notre cerveau de femme enceinte. Il a été avalé, c’est fait. La seule chose à faire est de surveiller attentivement votre état de santé dans les heures/jours à venir. Une fièvre, diarrhée, des maux de tête, vomissements doivent vous alerter et nécessitent une consultation d’urgence.

Idée de menu de Noel

Amuses bouches

  • Bouchées de crabe sur blinis
  • Verrines de fromage frais à la betterave et à la coriandre
  • Crackers à l’avocat

Entrées

  • Escargots au beurre persillé
  • Crevettes roses poêlées au curcuma sur un lit de salade roquette
  • Noix de saints Jacques (cuites à coeur) à l’échalote

Plat

  • Chapon aux champignons accompagné d’un gratin Dauphinois

Fromage

  • Tomme de chèvre (au lait pasteurisé)

Desserts

  • Buche glacée (vous serez tranquille avec cette histoire d’œufs crus dans les pâtisseries)
  • Macarons
  • Sablés de Noël

N’oubliez pas, les fêtes de fin d’année restent une courte période. Profitez de votre famille et de vos proches, vous vous rattraperez l’année prochaine quand bébé sera dans vos bras. Aujourd’hui, et pendant 9 mois, c’est tous les jours que vous célébrez la vie alors laissez le champagne et le foie gras pour les autres !

Les conseils de Margot en vidéo

Date de publication : 22 décembre 2021