La fin de votre congé maternité approchant à grands pas, vous souhaitez mettre en place doucement un allaitement mixte pour votre tout-petit. Association de lait maternel donné au sein et de lait infantile donné au biberon, l’allaitement mixte devient une nécessité pour certaines mamans qui souhaitent reprendre le travail.L'allaitement-mixte

Quand débuter l’allaitement mixte ?

Certaines mamans débutent l’allaitement mixte durant le premier mois suivant la naissance. Toutefois, pour que votre lactation se maintienne, donnez à votre bout de chou au moins trois fois la tétée au sein par jour.

Pour les autres, elles envisagent généralement l’allaitement mixte vers la fin du congé maternité. En effet, il permet de sevrer petit à petit votre bout de chou, tout en permettant aux jeunes mamans de continuer à profiter de ce merveilleux moment de complicité qu’est l’allaitement au sein.

Comment mettre en place l’allaitement mixte ?

Pour celles qui songent à l’allaitement mixte vers la fin de leur congé maternité, commencez par habituer votre bébé au biberon en commençant par lui donner du biberon avec du lait maternel. Dès qu’il semble être parvenu à s’adapter, introduisez un biberon de lait infantile par jour. Entreprenez de remplacer chaque jour la même tétée (par exemple, celle de 14h30), au bout de 2-3 jours, vous n’aurez plus de montée laiteuse à cette heure-là sans pour autant compromettre la lactation le reste de la journée.

Cependant, veuillez à ce que la succion de votre bébé reste la même que lorsque vous lui donnez le sein, afin qu’il ne s’en délaisse pas. Il faut donc que sa langue se place de façon similaire et que vous gériez le débit du biberon qui a tendance à aller plus vite. Nos deux astuces pour que votre enfant ne perde pas ses repères : remplissez son biberon avec moins de lait ou utilisez des biberons à débit moyen voire lent.

Biberon débit moyen

Biberon débit moyen

Tétines débit moyen

Tétines débit moyen

Biberon débit lent

Biberon débit lent

Dès que vous ressentez que votre tout-petit s’est accommodé de ce premier biberon et que votre poitrine n’est pas engorgée, introduisez un deuxième biberon.

Comment conserver le lait maternel ?

Afin que le lait maternel conserve l’ensemble de ses propriétés nutritives et demeure sain à la consommation, la jeune maman doit extraire son lait dans un environnement propre : nettoyez votre poitrine et vos mains, stérilisez un récipient et placez-le au frigidaire à 4°C dès qu’il aura refroidi. Le lait devra être consommé sous 4 jours.

Vous avez aussi la possibilité de congeler votre lait, en le plaçant au congélateur après l’avoir tiré et que sa température ait baissé. Ce lait pourra être conservé durant 3 mois maximum. Lorsque vous souhaiterez l’utiliser, mettez-le au bain-marie ou permettez-lui de se dégivrer doucement au réfrigérateur : le micro-ondes est à prohiber. Évidemment, ce lait doit être utilisé dans les 24 heures et ne surtout pas être recongelé.

Quel lait infantile choisir ?

Le marché des laits industriels est si large, que les jeunes parents peuvent rapidement se sentir perdus dans les rayons des supermarchés. Nous vous recommandons donc de vous adresser à votre pédiatre qui vous guidera dans votre choix, selon les besoins et l’âge de votre bout de chou.

Sachez aussi qu’il existe des laits hypoallergéniques (HA) vendus en pharmacie qui s’adressent aux bébés considérés à risque allergique, quand sa maman et/ou son papa et/ou son grand frère ont présenté une allergie prouvée.

Certaines marques se spécialisent dans le domaine de la puériculture et entre autres dans les biberons pour faciliter les repas de bébé. Vous pouvez alors retrouver NUK ou encore Philips Avent.

Crédit photo : Bébé Intinct

Date de publication : 15 octobre 2015