En France, on estime que 30% des mamans font le choix de ne pas nourrir au sein leurs nouveau-nés après leur mise au monde. Ainsi, cela implique pour elles d’apprendre à stopper leurs montées de lait, qui se déclenchent naturellement 48 à 72 heures après l’accouchement. Berceau magique vous en dit plus sur le sujet.

Qu’est-ce qu’une montée de lait ?

Les montées de lait surviennent dans les 48 à 72 heures suivant la naissance de votre bout de chou. Celles-ci sont la conséquence d’une chute de la progestérone et d’une soudaine augmentation de la prolactine. Ce tour de passe-passe subi par vos hormones va déclencher la lactation : votre poitrine gonfle, se durcit, se remplit. Ce phénomène concerne toutes les jeunes mamans, y compris celles qui décident de ne pas allaiter leur bout de chou.  À ce propos, si vous hésitez encore entre sein ou biberon, n’hésitez pas à consulter notre article dédié.

Peut-on stopper une montée de lait ?

Contrairement aux idées reçues, la lactation n’est pas déclenchée par la tétée de bébé. Ainsi, cette non-évacuation du lait peut s’avérer sérieusement douloureuse. C’est donc pourquoi il est recommandé aux jeunes mamans d’informer leur sage-femme ou gynécologue de leur choix, afin qu’il ou elle leur indique les moyens existant afin de stopper ces montées de lait.

Comment empêcher les montées de lait ?

La lactation peut être stoppée de deux manières : naturelle ou médicale. À chaque maman de déterminer la méthode qui lui convient le mieux :

  1. Le bandage de la poitrine durant la semaine suivant l’accouchement permet de stopper la lactation, car la compression empêche la stimulation du sein.
  2. Les infusions à base de persil, de menthe, ou de sauge sont reconnues pour les vertus : servez-vous en plusieurs tasses au cours de la journée.
  3. Réaliser des cataplasmes de feuilles de chou vert à porter dans votre soutien-gorge, jusqu’à ce qu’elles flétrissent.
  4. Boire une cuillerée de jus d’artichaut matin, midi et soir.
  5. Alterner les sources de chaud et de froid sur les seins, permettrait de réduire le phénomène naturel de lactation suivant un accouchement.
  6. L’aromathérapie, et plus particulièrement la diffusion de menthe poivrée décourage les montées de lait.
  7. L’ablactation : il existe des médicaments génériques destinés à stopper la lactation, dont l’efficacité est avérée mais présentant des effets secondaires indésirables.
  8. Le recours à des médecines alternatives telles que l’homéopathie, l’acupuncture, ou encore la phytothérapie.

Crédit photo : Pixabay

Date de publication : 1 août 2016