L’heure de la 25ème semaine de grossesse (27ème semaine aménorrhée) a sonné et vous entamez votre dernier trimestre de grossesse. Si la fatigue a fait son grand retour, bébé en profite pour faire la java dans votre ventre, tant qu’il dispose encore un peu d’espace dans son cocon adoré. Berceau magique vous accompagne dans cette nouvelle semaine !25ème-semaine-de-grossesse

Comment se développe bébé ?

À ce stade du 6ème mois de grossesse, votre bout chou mesure à présent 32 centimètres et pèse 750 grammes. Il entre dans une phase où sa croissance va peu à peu ralentir, pour se stabiliser. Durant cette 25ème semaine de grossesse, votre enfant en profite pour se fortifier et accumuler du gras sous la peau. Dans son nid douillet, votre enfant prend de plus en plus de place, si bien qu’il se frotte souvent aux parois de votre utérus. Bébé a adopté un emploi du temps régulier, qu’il partage entre siestes et phases d’éveil. Généralement, c’est lorsque vous décidez d’aller vous coucher qu’il commence à faire la fête dans votre ventre !

Chaque nouvelle journée qui s’écoule est l’occasion pour votre enfant de découvrir plus amplement ses cinq sens. Avec son cerveau qui devient plus mature, il se montre encore plus attentif. Les futurs parents doivent donc contribuer au maximum à son éveil, en communiquant avec lui.

Enfin, votre petit gourmet a souvent le hoquet car il ne cesse de se délecter du liquide amniotique. Par conséquent, en plus de ces coups de pied tonitruants et des fausses contractions, vous pouvez régulièrement ressentir des petits « hic » dans le bas du ventre.

Quoi de neuf chez la maman ?

En ce 6ème mois de grossesse, avec votre ventre qui est de plus en plus proéminent, vous sentez la fatigue revenir. C’est que vous commencez à sérieusement souffrir de douleurs au niveau des lombaires, suite à la modification de votre colonne vertébrale pour contrebalancer votre poids de grossesse. D’autre part, votre utérus qui ne fait que grossir fait remonter votre cage thoracique, ce qui favorise les essoufflements et fait accélérer votre rythme cardiaque. Plus tard, quand vous décidez finalement d’aller au lit pour profiter d’un sommeil réparateur, bébé se réveille et vous empêche de dormir. Courage, il ne reste plus qu’un trimestre !

À ce stade de la grossesse, certaines mamans commencent à angoisser à propos de l’après-grossesse. Si vous participez à des cours de préparation à l’accouchement, profitez-en pour échanger avec d’autres futurs parents. Vous découvrirez sûrement que vous n’êtes à la seule à appréhender l’accouchement et votre nouveau rôle de maman. Par contre, si vous faites partie de celles dont l’anxiété devient maladive, parlez-en à votre sage-femme ou gynécologue. Il est primordial que la naissance de votre bambin se fasse dans un état d’esprit positif.

Mon suivi de grossesse

Lors de votre prochaine consultation prénatale, vous passerez  un examen gynécologique afin de vérifier le cœur et l’emplacement de votre petit trésor.

Autre démarche à entreprendre : si vous n’êtes pas mariée, rendez vous en mairie afin de réaliser une reconnaissance anticipée.

Crédit photo : Pixabay

Date de publication : 5 janvier 2016