L’acupuncture, discipline thérapeutique pratiquée depuis des millénaires en Chine, s’impose dans la préparation à l’accouchement. Des petits maux de la grossesse ressentis durant le 1er trimestre au jour de l’accouchement, le succès de l’acupuncture repose sur de nombreuses vertus. Berceau magique vous en dit plus sur le sujet.L'acupuncture pour préparer l'accouchement

En quoi consiste l’acupuncture ?

L’acupuncture trouve ses origines dans la médecine chinoise traditionnelle. Visant à rétablir une bonne circulation de l’énergie, elle se pratique à l’aide de très fines aiguilles placées sur des des points de stimulation du corps afin d’agir sur la ou les pathologies du patient.

L’acupuncture sur la femme enceinte

Les bienfaits de l’acupuncture durant la grossesse

Au cours de la grossesse, l’acupuncture est vivement encouragée car elle parvient à corriger les petits maux du quotidien comme : les nausées, l’angoisse, la fatigue, les insomnies, les jambes lourdes, le mal de dos… Mais ce n’est pas tout ! L’acupuncture permettrait aussi de réduire le risque d’accouchement prématuré et de remettre en place le bébé se présentant en siège.

Cela explique donc pourquoi l’acupuncture est tant plébiscitée en guise de préparation à l’accouchement. Cette solution plus naturelle que les médicaments est pratiquée à titre de prévention. On évoque d’ailleurs le « point du beau bébé » localisé sur la jambe, qui permettrait de transmettre une « bonne hérédité ».

La pratique de l’acupuncture sur une femme enceinte

Pour les plus trouillardes, sachez que les aiguilles restent insérées environ 15 minutes au cours des séances d’acupuncture, et ne font pas plus mal qu’une piqûre de moustique ! Selon les effets ressentis, chaque patiente est libre de déterminer à quelle fréquence elle souhaite consulter son acupuncteur. À titre informatif, sachez qu’il suffit généralement d’une séances afin de soulager les problèmes de nausées, tandis qu’il faudra patienter entre deux semaines pour résoudre les troubles du sommeil.

L’acupuncture au moment de l’accouchement

Si l’acupuncture rencontre un franc succès afin de venir à bout des maux de la grossesse, elle est de plus en plus pratiquée afin de préparer le col de l’utérus à l’accouchement. Une petite aiguille placée au niveau des orteils, permet de réduire la perception de la douleur et d’accélérer ainsi l’ouverture du col.

L’acupuncture après l’accouchement

Pratiquée lors des suites de couches, l’acupuncture a aussi de nombreux bénéfices. En effet, elle permet de soulager les mamans divers maux post-natals comme les contractions utérines, les hémorroïdes, les douleurs du périnée… Par ailleurs, elle peut stimuler la lactation chez les mamans rencontrant des difficultés à allaiter. Enfin, l’acupuncture a fait ses preuves dans le traitement du baby blues et de la dépression du post-partum.

Crédit photo : Pixabay

Date de publication : 17 novembre 2016