Lorsque l’on tombe enceinte, on peut parfois se trouver submergée par les émotions et la tonne d’informations. Démarches administratives, rendez-vous médicaux, changements corporels : pas de panique ! La rédac du Mag’ vous guide pas à pas dans cette formidable aventure qu’est de devenir parents.

Le test de grossesse

Le test de grossesse marque le point de départ de cette folle aventure. Il est important de le faire correctement afin qu’il soit le plus fiable possible. Lorsque la petite barre bleue apparaît sur le test, c’est une multitude d’émotions qui se bousculent. La joie, la panique, l’excitation, l’impatience, on ne sait plus vraiment où donner de la tête ni quoi faire. Ne vous en faites pas, cette panique n’est que passagère et votre instinct maternel vous fera rapidement reprendre vos esprits. Prenez tout de même rendez-vous avec votre gynécologue afin de confirmer votre grossesse par une échographie ou une prise de sang. S’il s’avère que vous êtes bel et bien enceinte, il est désormais temps d’annoncer la merveilleuse nouvelle !

L’annonce de grossesse

Si certaines mamans ont envie de le crier sur tous les toits, d’autres sont plus frileuses et attendent 3 mois quand le risque de fausse-couche est quasiment écarté avant de l’annoncer. Cette décision n’appartient qu’à vous et au papa, faites les choses à votre rythme. 

À qui le dire en premier ? Comment l’annoncer ? Cette nouvelle sera l’une des plus belles et plus marquantes de votre vie. Alors pourquoi ne pas en profiter pour faire une annonce originale ? Il existe une multitude d’idées pour annoncer votre grossesse. Trouvez celle qui vous convient et fêtez ce bel événement entourée de ceux que vous aimez !

L’évolution par trimestre

Premier trimestre :

Le premier trimestre est pour beaucoup de femmes le plus difficile à vivre, mais ne vous en faites pas, vous allez vous y faire ! Vous sentirez peu de changements physique au départ hormis les seins gonflés et une sensation de jambes lourdes. Vous allez aussi probablement rencontrer la fameuse nausée matinale… Pas très fun, mais elles sont signes que votre grossesse se passe bien ! Il existe tout de même quelques astuces pour vous soulager et les diminuer. Profitez en aussi pour commencer tranquillement vos premières démarches administratives (cf dernier paragraphe) et adaptez vous peu à peu à votre nouvelle vie de femme enceinte.  Et attention, à partir de maintenant, plus d’alcool ni de tabac !

Deuxième trimestre :

Généralement, les femmes enceintes vivent bien mieux ce trimestre et retrouvent une pêche d’enfer malgré quelques symptômes ! Votre ventre s’arrondit de plus en plus, bébé commence à réagir, son petit corps est désormais bien visible à l’écho : tout devient plus concret ! Le 2e trimestre est jalonné de divers examens médicaux obligatoires, dont la fameuse échographie pour découvrir le sexe de bébé.

Certains couples demandent au gynécologue d’inscrire le sexe du bébé dans une enveloppe. Le but étant de le découvrir en même temps que les proches à l’occasion d’une Gender Reveal Party. L’occasion encore une fois de passer un agréable moment avec votre famille et vos amis.

Si vous faites parti des plus patients, il existe quelques astuces de grands-mères pour deviner le sexe de bébé, les paris sont lancés !

Troisième trimestre :

C’est la dernière ligne droite avant l’accouchement et votre état ne trompe plus personne ! Bébé a continué à grandir, et vous commencez sans doute à ressentir une sensation de pesanteur dans le bas-ventre. Vos seins vont se préparer à l’allaitement et s’alourdir, vous pouvez également ressentir davantage de maux de dos. Profitez en pour prendre du temps pour vous, préparer votre valise de maternité ainsi que votre liste de naissance sans ne rien oublier !

La fin de la grossesse est également synonyme de questionnement. Comment vais-je m’occuper de bébé ? Ai-je pensé à tout ? Mon accouchement, va-t-il bien se passer ? Ne vous stressez pas, vos rendez-vous avec les professionnels de santé répondront à la plupart de vos questions, et vous ferez les choses naturellement lorsque bébé sera là.

Les rendez-vous à ne pas manquer

Source : https://www.gynandco.fr/prevoir-les-rendez-vous-de-grossesse/
  1. Le 1er examen prénatal et 1ère échographie : Ce rendez-vous a lieu durant le 1er trimestre avant 15 semaines. Il permet de dater la conception, de vérifier le nombre d’embryons présents et leur bonne implantation dans l’utérus. Le médecin peut également vous prescrire des examens supplémentaires (dépistage trisomie 21 etc.) et des prises de sang. Ce rendez-vous est aussi celui qui va vous ouvrir droit à l’assurance maladie.
  2. 2ème examen prénatal : Il permet de vérifier l’avancement de la grossesse et la santé générale du bébé et de la maman.
  3. 3ème examen prénatal et 2ème échographie : elle aura lieu au 5ème mois et permettra de contrôler la bonne croissance du fœtus, sa morphologie ainsi que l’endroit ou se trouve le placenta. C’est également à ce moment là que vous pourrez découvrir le sexe de bébé.
  4. 4ème examen prénatal (6ème mois) : Examen de suivi classique, il permet aussi de faire un test pour l’hépatite B.
  5. 5ème examen prénatal (7ème mois)
  6. 6ème examen prénatal et 3ème échographie : Cette échographie permettra de contrôler le bon fonctionnement de tous les organes de bébé ainsi que de vérifier sa position pour l’accouchement. Le 8ème mois est aussi celui durant lequel vous devrez prendre contact avec l’anesthésiste. Cette visite est obligatoire, même pour les femmes qui ne souhaitent pas de péridurale. En effet, mieux vaut prendre ses précautions au cas où cette technique s’avérerait nécessaire au moment venu.
  7. Dernier examen prénatal (début 9ème mois.) :  C’est pendant cette consultation que votre médecin décidera de la voie d’accouchement (basse ou césarienne). Comme le terme se rapproche, profitez-en pour discuter de plusieurs points :
  • Comment et où aura lieu l’accouchement ?
  • Quels en sont les signes précurseurs, ou ceux qui doivent vous alerter d’une éventuelle complication ?
  • Comment se passera le séjour à la maternité et quels documents apporter ?

Les démarches

Déclaration de grossesseAvant la fin du 3e mois de grossesse, votre déclaration doit avoir été établie par une sage-femme ou un médecin et envoyée à la CPAM ainsi qu’à la CAF.
À la même période, vous pouvez également déclarer votre grossesse à votre employeur afin qu’il ait le temps nécessaire pour organiser votre remplacement durant votre congé maternité.
S’inscrire à la maternitéEffectuez ce choix au plus tôt compte tenu du faible nombre de places dans certaines maternités.

Dans une clinique privée, le gynécologue obstétricien se charge lui-même de réserver les chambres de ses patientes. Cependant, dans le public, assurez-vous de réserver votre place le plus tôt possible.
Afin de choisir votre maternité, prenez en compte :
– Le niveau de la maternité (1, 2 ou 3)
– Sa distance par rapport à votre domicile
– Le taux de césariennes effectuées
– Le taux d’épisiotomies réalisées
Se poser la question du mode de gardeLa question du mode de garde est très importante. Les places en crèche se font rares, il est nécessaire de s’y prendre le plus tôt possible.
Les pré-inscriptions sont faisables à partir du 6e mois dans la plupart des mairies.
Vous pouvez également vous renseigner sur les autres modes de garde suffisamment tôt afin de trouver la personne parfaite qui s’occupera de votre bébé.
Trouver un pédiatreCommencez également à vous renseigner sur les pédiatres autour de chez vous, afin de trouver celui à qui vous confierai votre bébé en toute confiance.

Date de publication : 29 mars 2021